X

Trucs pour le référencement

Olivier Andrieu, consultant et formateur dans le domaine d'Internet, vient de publier un ouvrage, "Référencement 2.0", aux éditions Abondance.com afin de guider les webconcepteurs et les éditeurs de sites dans le positionnement et les stratégies de visibilité. Parmis les extraits choisis et mis en avant ce jour sur le JDNet nous pouvons retenir des notions acquises et des nouveautés.

1. Les pages satellites : c'est mal ! Faut-il encore le répéter ?

2. Les balises Meta ne servent pas vraiment mais il faut les prévoir impérativement (paradoxal !) et judicieusement avec une liste de mots qualitative (non quantitative).

3. Les moteurs accentuent leur évolutivité vers l'indexation des contenus des pages. Des pages web standard dont l'encodage tient compte de la sémantique ont donc plus de chance d'être référencées. Ce qui est un de nos quotidiens arguments de base auprès de nos interlocuteurs : un bon référencement est celui qui est basé sur l’optimisation “à la source”, dès l'amont du projet, sans information cachée dans les pages et sans page satellite. Ils nous arrivent encore trop souvent de croiser des éditeurs et des webconcepteurs reléguant le référencement en aval, une fois le projet terminé, estimant que le référencement ne fait pas partie de leur métier.

4. Les textes et les liens cachés : c'est plus du tout bien ! Les fonctions “visibility:hidden” ou “display:none” sont à proscrire, ce qui va à l'encontre de certaines fonctionnalités d'accessibilité... De plus les balises “noscript” sont également à éviter : ces balises sont fréquemment utilisées pour le référencement des sites en flash. Je vois d'ici les "flasheurs" se révolter contre de telles méthodes imposées par les moteurs !

5. La balise Title doit être judicieusement renseignée ! Les attributs Alt et Title également mais par contre à cela ils existent deux écoles : laisser les caractères accentués ou les encoder en HTML. Sur notre expérience il est clair qu'il n'y a aujourd'hui pas de règle (sauf méconnaissance et nous sommes preneurs de vos retours). Certains navigateurs en revanche ne lisent pas les caractères accentués non codés en HTML. De notre côté nous encodons en HTML la balise Title ; En revanche nous rédigeons les balises Alt et Title sans caractères accentués.

Remarque :
à titre d'exemple Google préfère le mot "video" à "vidéo"...

6. Les moteurs, et notamment Google, privilégient l'indice de popularité d'un site plutôt que le simple nombre de liens pointant vers un site. Ainsi un lien issu d'un site à forte popularité a plus de valeur ! Privilège de nouveau au qualitatif.

7. Enfin Olivier Andrieu souligne la difficulté d'indexer les sites dynamiques. Sur ce point la sémantique des contenus et celle de la hiérarchie du site, couplée à l'url-rewriting font des merveilles !

5 commentaires sur cet article De “Trucs pour le référencement”

  1. giz404 5 décembre 2006 à 14 h 30 min

    Qu’est ce que tu appelles pages satellites ?

  2. Christophe 5 décembre 2006 à 18 h 31 min

    "Une page satellite est une page web destinée à améliorer le positionnement d’un site donné sur les moteurs de recherche en proposant de nombreux liens vers le site en question, associées à des combinaisons de mots clés conçues pour obtenir un score élevé lorsqu’elles sont évaluées par les algorithmes des moteurs. Le visiteur qui atterrit sur une telle page se verra le plus souvent redirigé automatiquement."

    fr.wikipedia.org/wiki/Pag…
    :-)

  3. Christophe R. 5 décembre 2006 à 19 h 35 min

    D’expérience…

    5 critères :

    * La balise Title bien optimisé, premier repère pour les moteurs et à optimiser selon la concurrence

    * Un corps de contenu rapidement accessibles (dans les 300 premiers éléments du site) et optimisé "au mieux", une bonne richesse de vocabulaire c’est humainement agréable et les synomymes vont prendre de l’importance dans le futur.

    * Le respect de la hiérarchie des balises (H1 pertinente souvent en adéquation avec la balise Title)

    * Des noms de rubriques en adéquation avec l’URL-Rewriting

    * Pour les backlinks, essayer d’obtenir des liens avec les sites en affinité avec l’activité (souvent dur car on a souvent plus de concurrents) ou dans votre "univers" (souvent dur à définir). Si vous avez affinités et PR, c’est top !

    Enfin, de la patience… car tout va à son rythme.
    N’est-ce pas Google ?

  4. Jean-Luc 6 décembre 2006 à 0 h 53 min

    Tu as une erreur en début d’article, Editions Abondance.com au singulier, comme le site.

  5. Christophe 6 décembre 2006 à 8 h 46 min

    C’est corrigé ! Merci Jean-Luc.

Laisser un commentaire

Votre nom *
Votre mail *
Site internet
Message

Nous contacter

Pour nous (re)joindre

captcha

Coordonnées

NEOMA interactive by Linagora
100 Terrasse Boieldieu
Tour Franklin
92042 Paris - La Défense Cedex
France
(+33) 1 46 96 63 63