X

Le client décideur inculte !

Dans la série des petits coups de gueule actuels (Raphaël - Arrêtons de confondre XHTML et CSS !, Thomas - le Wi-Fi payant ? J'y suis allergique, Tristan - Les Ripoux et la sécurité informatique, ou encore les célèbres de Christophe sur MonPuteaux.com) à mon tour de me décharger.

Nous rencontrons en ce moment un phénomène curieux où les clients veulent imposer des aberrations de créativité et de conception. Par exemple le client qui veut que chaque page de son site comporte une création et un gabarit différents sans que cela ne modifie le prix des pages à intégrer naturellement :)
Face à tant d'acharnement et au mutisme du client décideur - qui par dessus tout vous lance quand même que c'est vous le professionnel, pas lui, mais en même temps que le gabarit homogène et la charte graphique web que vous proposer est une honte, que ce n'est pas du bon travail - comment réagir ? Doit-on toujours satisfaire les desiderata de ces interlocuteurs, qui bien souvent ne sont pas du tout impliqués dans le processus de production et qui font tout de même appel à une prestation externe réalisée par une société dont c'est le métier, ou au contraire camper sur ses positions, se facher, stopper la prestation avec les conséquences qui peuvent en découler ?

Personnellement je m'interroge.
Au cours de ma carrière je n'ai que deux exemples similaires que je ne peux présenter fièrement comme référence, le travail réalisé et la conception étant indignes. Mais aujourd'hui je gère NEOMA ! Cette question éthique, liée à mon intime conviction partagée par mes collaborateurs, liée à ma vision même du web, de l'ergonomie et de la communication en ligne,... cette question me touche au plus haut point.

Je n'ai pas tendance à m'incliner devant l'adversité même si parfois il faut admettre que les interlocuteurs ont une véritable attitude cassante et méprisante de notre profession. Lorsque j'interroge mes partenaires, certains aurait une réaction plus radicale...

Enfin, psychologiquement maintenant que c'est rédigé cela va bien mieux ;)

6 commentaires sur cet article De “Le client décideur inculte !”

  1. giz404 20 septembre 2006 à 11 h 00 min

    Là où je travaille, on vit ça au quotidien. Des clients chiants, bornés, ne connaissant que peu le web, ayant des idées très arrêtées sur la manière de faire les choses (ce qui ne les empêche pas de de changer d’avis au dernier moment, mais souvent dans le mauvais sens).

    Le problème, c’est qu’ils payent. Plutôt bien. Du coup, les commerciaux laissent tout passer, et les responsables techniques, qui pourraient les orienter vers la solution la plus élégante ou les faire renoncer à leurs demandes farfelues prefèrent leur passer tous leurs caprices.

    Résultat ? Des sites de qualité médiocre à plusieurs points de vues (intégration, design, accessibilité, ergonomie notamment), mais une santé financière à toute épreuve. Seulement voilà, pour les employés, cette situation est déprimante, ce qui a pour effet de leur donner envie d’aller voir ailleurs dès qu’ils en ont la possibilité. Concrètement, cela représente 2 changements d’équipe presque complets en 1 an…

    Donc, si tu peux influencer leur choix, essaye autant que possible, c’est mieux pour tout le monde.

  2. Shemu 20 septembre 2006 à 11 h 17 min

    Dans le genre mépris de la part du client, une fois j’ai eu le droit à un joli :
    "Mais votre métier, c’est juste du copier-coller !".
    Mais je crois que c’est maleureusement partout pareil…

  3. Christophe 20 septembre 2006 à 11 h 34 min

    Oh que non, ce n’est pas partout pareil et fort heureusement sinon nos métiers seraient une mine à dépressions répétitives :)

    Je pense que l’on peut influencer, mais avant tout conseiller ! Par exemple peu d’interlocuteurs sont sensibilisés aux standards et aux normes d’accessibilité. L’argumentaire est simple et en deux temps :

    1/ si on le prévoit dés l’amont de la production, cela n’est pas plus cher, sinon il faudra le refaire ;

    2/ Google adore !

    Arguments résumés dans les grandes lignes ici bien sûr :) Mais là au moins les clients comprennent puisque l’on touche au porte-monnaie et à la référence des moteurs.

    Concernant le sujet de ce post, lorsque cela touche à la conception et au design les arguments impliquent plus de subjectivités. Quand le client vous affirme qu’il réalise ses slides .ppt sans gabarit, en changeant couleurs, polices, tailles, logo etc. je deviens alors à cours d’arguments car là nous sommes bien bas… Et pourtant le client existe depuis de nombreuses années avec de bien belles références actives ! Ce qui pour moi est paradoxale, quel que soit le secteur d’activité ; à moins que je ne me leurre depuis longtemps.

  4. glorb 20 septembre 2006 à 11 h 46 min

    http://www.wefail.com/twats/

    Voici le lien qui met tout le monde d’accord. :)
    Ils sont forts ces wefail. ;)

  5. Christophe 20 septembre 2006 à 12 h 26 min

    Bien vu la similitude :) Notamment pour les corps d’athlètes !

  6. Christophe R. De Saint-Etienne 22 septembre 2006 à 22 h 08 min

    Hihihi… c’est vrai que souvent, on peux avoir l’impression d’être sur une autre planète.

    Mais comme tous les métiers des médias, nous obéissons à des contraintes qu’il faut arriver à faire appréhender un tantinet …
    Un peu comme les bords perdus en impression, le nombre de ligne d’un téléviseur qui en limite la définition, les limiteurs de décibels dans les boites de nuits… on peut tout faire, et même n’importe quoi… mais au risque de passer, non pas pour un original ou un créatif,… mais pour un incompétent.

    Notre compétence… c’est savoir dit non et de justifier pleinement….
    … parce qu’au final… vous verrez mon bon client… Google Adooooooooooore !! Et nous on sait faire comment vous aimez encore plus !!

Laisser un commentaire

Votre nom *
Votre mail *
Site internet
Message

Nous contacter

Pour nous (re)joindre

captcha

Coordonnées

NEOMA interactive by Linagora
100 Terrasse Boieldieu
Tour Franklin
92042 Paris - La Défense Cedex
France
(+33) 1 46 96 63 63