X

Indexation de contenu Flash par Google

illustration d’indexation de contenu Flash par Google

Petite réaction sur l'annonce effectuée par Google le 30 juin 2008, sur le Google Blog et sur le Google Webmaster Central Blog.

Derrière l'effet d'annonce suivant "Suite à une forte demande il y a bien longtemps depuis 'a far far away galaxy', notre Google-bot est maintenant capable d'indexer le contenu présent dans les animations flash en ligne !"

Après la curiosité positive suscitée par cette actualité, il faut retenir quelques paragraphes et explications plus bas (suite aux auto-questions/réponses fournies par

  • Google n'indexe pas les images ;
  • le robot ne détecte QUE les textes présents dans l'animation ;
  • il ne prend pas en compte les données XML, il en va donc des données textuelles en XML ;
  • plus généralement Google n'indexe pas les contenus externes aux fichiers swf, comme d'autres .swf, du .txt, du .mp3, ou du .flv, etc. Voilà c'est plus simple ;
  • enfin (à mon sens le plus important !) le moteur n'indexe pas les fichiers swf lancés par javascript depuis les pages web (la majorité des sites full-flash en gros).

Bref, il faut donc retenir que :
Google référence le texte placé comme texte statique dans votre unique fichier .fla principal.

C'est tout de même un petit pas dans le bon sens de l'humanité virtuelle.

Merci au billet de Than qui m'a permis de ne pas oublier de rédiger celui-ci !

5 commentaires sur cet article De “Indexation de contenu Flash par Google”

  1. Glorb 3 juillet 2008 à 16 h 19 min

    Est ce que du coup leurs recherches vont permettre d’aller plus loin ? J’ai du mal à voir comment Google pourrait aller chercher les datas dans des xml et indexer tout ça mais j’attend de voir pour me faire une raison.

    Ce qui est sur c’est que si les sites full flash balancent leur flash via js c’est justement pour pouvoir poser un peu de texte de référencement indépendamment du swf qui lui n’a bien souvent rien de bien intéressant à livrer. A chaque publication, flash est tout fier d’avoir tracké dans le fla les trois faux textes des champs dynamiques et de les ressortir tout fiérot pour l’indexation… C’est pas gagné !

  2. Christophe 3 juillet 2008 à 16 h 59 min

    « pour pouvoir poser un peu de texte de référencement indépendamment du swf qui lui n’a bien souvent rien de bien intéressant à livrer » -> alors qu’ils se taisent à jamais au lieu de faire du swf ! (détournement de l’adage « quand on n’a rien à dire, le mieux c’est de la fermer »)
    :)

    Heureusement que les sites full-flash ont des choses à dire (ou pas). J’encourage vivement par exemple les initiatives de blogs en full-flash. Pas pour le référencement aujourd’hui, mais pour le défi, d’une part, et pour le référencement de demain sûrement, d’autre part ! Les responsables-SEO et les experts en accessibilité le savent également : le web sera avec du flash. Il ne faut pas lutter contre, mais trouver des solutions avec. Et la démarche Google/Adobe, certes minimale, est dans le bon sens à mon avis.

    L’arrivée de Acrobat9 intégrant la solution AdobeAir et permettant donc d’avoir du flash dans le PDF pose ainsi la même question : comment sera perçu le contenu flash dans les fichiers PDF en ligne ? J’attends un retour d’un contact Adobe sur ce sujet précisemment et je réagirai si j’en sais un peu plus…

  3. glorb 3 juillet 2008 à 17 h 05 min

    Oui j’ai vu ça aussi. Je me demande un peu ce que les gens vont mettre comme flash dans leurs pdfs mais bon pourquoi pas. Tant mieux même.

    Pour les blogs en flash y a déjà des choses (un moteur espagnol il me semble) mais personnellement je pense que ce n’est pas indiqué dans le sens où ça n’a pas d’intérêt en soi si c’est pour faire la même chose que sur un blog en php/html/css. Si tu as une navigation différente ou un concept vraiment propre alors oui ça justifie l’utilisation de flash, sinon je ne vois pas trop l’intérêt.

  4. Christophe 3 juillet 2008 à 17 h 38 min

    Mis à part le défi technologique, il y a les transitions et effets FX propres à Flash (avant qu’ils ne deviennent possible en javascript

  5. Glorb 4 juillet 2008 à 7 h 01 min

    oui c’est pas faux.

Laisser un commentaire

Votre nom *
Votre mail *
Site internet
Message

Nous contacter

Pour nous (re)joindre

captcha

Coordonnées

NEOMA interactive by Linagora
100 Terrasse Boieldieu
Tour Franklin
92042 Paris - La Défense Cedex
France
(+33) 1 46 96 63 63