X

Doit-on faire confiance aux DA et aux ergonomes ?

Je m'interroge depuis toujours, à savoir depuis le début de mon entrée officielle dans la profession artistique-commerciale :

"doit-on faire confiance aux décisions artistiques d'un décideur ou à celles d'un directeur artistique (dont c'est le métier à priori) ?"

autre question :

"doit-on faire confiance aux décisions ergonomiques d'un décideur ou à celle d'un professionnel en ergonomie interactive ?"

(volontairement, je ne liste pas les similitudes interrogatives autour d'un concepteur, d'un rédacteur, d'un achitecte de l'information, d'un expert en accessibilité, etc. afin de ne pas s'éloigner du sujet central)

Les semaines passant, les drafts passant, les story-boards, les débriefs, les réunions, les re-drafts, les n-ièmes propositions de variantes et de déclinaisons passant, force est systématiquement de constater que c'est l'interlocuteur qui a le dernier mot parce que :  

  • il agit en conséquence et en pleine connaissances de cause vis-à-vis de tous les conseils donnés (répétés ?) ;
  • le rapport de force n'est pas égal et à moins d'aller au crash, le seul objectif commun reste quand même le projet ;
  • il valide le devis et les factures !

Tout étudiant en école de communication, de graphisme et de multimédia devrait être fortement sensibilisé sur ce point. Les stages et autres échanges concrets avec le milieu de l'entreprise peuvent y contribuer : cela leur enseignera la "frustration du mode projet" et à lacher du lest vis-à-vis de leur création qui ne leur appartient pas finalement...

NB : ... et ce soir je suis fortement frustré ! :)

8 commentaires sur cet article De “Doit-on faire confiance aux DA et aux ergonomes ?”

  1. Stéphane Deschamps 10 décembre 2008 à 13 h 36 min

    Ton article m’a arrêté dans ma veille, je l’ai lu en entier pour voir où tu veux en venir.

    Au final je ne serais pas aussi catégorique que toi. Si le client est intelligent, il sait faire confiance. C’est rare, je te l’accorde, mais parfois ça arrive.

    Donc il faut que tu gardes encore un peu espoir :)

  2. Christophe 10 décembre 2008 à 13 h 52 min

    Merci Stéphane : je te rassure cela va bien mieux en l’écrivant !

    Je voulais surtout faire partager cette expérience souvent courante afin d’expliquer qu’il y a confusion entre « décision » et « pouvoir de décision ». Point qui n’est pas possible d’aborder en formation puisque cela est de l’expérience pratique. Je ne le répèterai jamais assés : nous sommes à la préhistoire du réseau et il y a tout à faire, notamment sur le plan des mentalités.

    L’espoir fait vivre et tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir = nous voilà donc immortels ! :)

    Je te laisse à ta veille d’aujourd’hui (jeu de mot que tu apprécieras je le sais).

  3. Stéphane Deschamps 11 décembre 2008 à 15 h 53 min

    zzzzzhein ? ;)

  4. Christophe 11 décembre 2008 à 17 h 22 min

    rien : rendors-toi !

  5. katrinien 28 mai 2009 à 10 h 28 min

    Bonjour,

    Le début de l’article m’a interpellé :)

    Je pense que si on explique bien que certaines préconisations et décisions sur l’ergonomie sont dans un premier temps dans le but de faciliter la navigation et la consultation pour les internautes. Il peut vite comprendre qu’un internaute satisfait aura envie de continuer à naviguer sur le site et à le promouvoir.

    Vu sous cet angle, le client est souvent réceptif à tout cela :) Maintenant cela dépend surtout de sa faculté à écouter et faire confiance aux « professionnels » qu’il a pourtant sollicité au départ.

    Perso, j’ai parfois plus de soucis en interne (créa / concepteur / développeur) que face à un client ;)

  6. Christophe 2 juin 2009 à 10 h 48 min

    C’est pas faux !
    Globalement j’ai tout de même plus d’interlocuteurs qui me disent « c’est ce que JE veux car MOI JE préfère comme ça » du côté client.

  7. Yo@n 9 septembre 2009 à 13 h 41 min

    Bonjour,

    Me voici arrivé ici par l’intermédiaire de ce lien (http://t37.net/mais-on-sen-fout-de-lexperience-utilisateur.html)

    Christophe, je suis complètement d’accord avec toi dans la façon dont certains clients (une grande majorité) ont de te dire « JE veux comme ça, car JE trouve ça mieux, et c’est MOI qui débourse !!! »

    On fait avec, et comme nous sommes immortels… autant prendre notre mal en patience ;)

  8. Christophe C 9 septembre 2009 à 15 h 34 min

    haha Yo@n, j’ai l’impression de me lire ! car je répète (radote ?) assés souvent cette phrase : « ils en oublient que nous sommes tous mortels ».

    Je te rassure : il s’agit d’un billet d’humeur de fin de journée. Il fallait que je partage cette info vécue par d’autres professionnels, sans restriction au web d’ailleurs. Il fallait que cela sorte pour que tout aille bien mieux après… De temps en temps je peux le relire : merci à toi pour le commentaire qui me le remet donc à l’esprit :)

Laisser un commentaire

Votre nom *
Votre mail *
Site internet
Message

Nous contacter

Pour nous (re)joindre

captcha

Coordonnées

NEOMA interactive by Linagora
100 Terrasse Boieldieu
Tour Franklin
92042 Paris - La Défense Cedex
France
(+33) 1 46 96 63 63